Retour sur la 1ère édition de Hacks/Hackers Paris.

“Comment le travail entre journalistes et développeurs peut-il améliorer l’information ?” : retour sur le meetup inaugural de Hacks/Hackers Paris

Le 28 août dernier, Hacks/Hackers Paris accueillait une quarantaine de personnes dans les locaux de la rédaction de StreetPress pour son meetup inaugural. À l’occasion de cette première rencontre, Colin, développeur pour Rue89, et Florent Latrive, journaliste à Libération, étaient invités à répondre à la question suivante : “Comment le travail entre journalistes et développeurs peut-il améliorer l’information ?”.

Responsable du développement des applications de Rue89, Colin est revenu en détails sur la réalisation de plusieurs projets, parmi lesquels un comparateur des programmes des candidats à la présidentielle, une application sur la composition du nouveau gouvernement ou encore une autre sur les JO de Londres.

Réalisées de manière agile, la plupart des applications de Rue89 sont construites à partir d’un Google Doc alimenté par un journaliste de la rédaction. Pour Colin, la sensibilité des journalistes de la rédaction au code HTML et leur proximité physique avec les développeurs du site favorise l’expérimentation de ces nouveaux formats.

En moyenne, la réalisation d’une application nécessite une à deux journées de travail. Cependant, une partie des développements sont régulièrement réutilisés sur d’autres projets. L’application sur la composition de l’équipe de France pour l’Euro 2012 se base ainsi sur celle consacrée à la composition du nouveau gouvernement Hollande.

De son côté, Florent Latrive s’est appuyé sur l’exemple de deux cartes pour démontrer l’importance “d’évangéliser” les journalistes : la carte de la loi SRU et celles des emprunts toxiques.

Réalisée à partir d’un fichier Excel récupéré par l’un des rubricards de la rédaction, la carte des villes face à la loi SRU est la première expérience de travail entre journalistes et développeurs au sein du journal Libération. Elle a ensuite inspiré celle des emprunts toxiques, qui représentait l’ensemble des emprunts proposés par Dexia aux collectivités territoriales et aux syndicats locaux. Florent Latrive a ainsi expliqué que de nombreux journalistes de la rédaction était assis sur des “mines d’or” d’information. Pour lui, l’enjeu est de leur donner le réflexe d’aller travailler avec des développeurs.

Retrouvez-vous tout les meetups de Hacks/Hackers Paris  à cette adresse : http://MeetupParis.HacksHackers.com/

Merci à StreetPress pour la mise à disposition des ses locaux et la captation des interventions.

Le meetup inaugural de Hacks/Hackers Paris a eu lieu le 28 août dans les locaux de la rédaction de StreetPress. Entre deux retours d’expériences, quelques idées et rencontres pour l’avenir.


Tags: , , , ,